Les bouteilles pour un anniversaire dans 10 ou 20 ans

Voici quelques conseils

On y a tous pensé et vous êtes nombreux à me demander des conseils pour acheter les bouteilles à ouvrir dans 10, 20, 25 ans, voire plus, pour un anniversaire de mariage, de naissance…

Voici quelques règles que j’ai appliquées il y a 25 ans à la naissance des mes enfants et que j’applique encore.

Mes enfants ont 26, 24 et 21 ans et on se régale en famille à chaque anniversaire. Qui plus est, ils sont arrivés à un âge où ils apprécient, les vins que j’ai mis de côté pour eux il y a plus de 20 ans.

Ok, il y a quelques vins incroyables, impossibles à acheter aujourd’hui, mais je peux vous conseiller quelques perles rares qui seront tout aussi incroyables et désirables dans 10 ou 20 ans. Cela reste entre nous, ce sont souvent des cuvées confidentielles et on ne veut pas partager !

Voici quelques règles :

1. Variez vos achats

2. Faites attention aux millésimes

3. Choisissez avant tout le bon producteur et la bonne cuvée

4. Essayez les magnums

5. Ne misez pas uniquement sur les vins rouges

6. Ne dépensez pas une fortune

7. Achetez au bon moment

8. Achetez à la bonne « source »

1. Variez vos achats :

Vos goûts et ceux des personnes avec qui vous partagerez ces bouteilles d’anniversaire vont évoluer dans les prochaines années, misez donc sur la variété. N’achetez pas seulement des bordeaux, au motif que vos parents ont fait cela à votre naissance. Sur les multiples célébrations des 18 ans de ma fille aînée, un des souvenirs les plus marquants fut un Vouvray demi-sec de Philippe Foreau et un Madiran 1995 en magnum d’un domaine phare des années 90 qui a disparu depuis.
De la même manière, je ne pense pas qu’acheter par 12 bouteilles soit la solution, mieux vaut 2 fois 6 ou 4 fois 3, voire une bouteille unique, ouverte au bon moment avec les bonnes personnes. C’est ce souvenir qui vous restera à vie, pas les caisses prestigieuses que vous avez dans votre cave et que vous hésitez à ouvrir. Le vin est une source de partage et de convivialité unique.

2. Faites attention aux millésimes :

Rares sont les années qui produisent des millésimes de garde dans toutes les régions et rares sont les millésimes catastrophiques où il n’est pas possible de trouver quelques vins à garder 20 ans. Sur les grands millésimes comme 2015 et 2016, on peut se construire un échantillonnage du vignoble français assez facilement, tout en visant les 5% du top de la production. Sur 2017 c’est plus compliqué, mais en cherchant un peu il y a des vins fantastiques.

3. Choisissez avant tout le bon producteur et la bonne cuvée :

Si vous me lisez depuis quelques temps, vous connaissez mon credo, on se moque de l’appellation, seul le vigneron compte.
Je connais un Croze-Hermitage supérieur à des Hermitage qui se gardera 15 ans et plus, des Cahors et des Madirans qui se bonifieront et seront de superbes bouteilles dans plus de 20 ans et qui coûtent aujourd’hui moins de 20€. Des blancs, des liquoreux, des Champagnes parfaits pour un anniversaire dans 20 ans… C’est celui qui a produit le vin qui compte. Penser qu’il suffit d’acheter un Saint-Estèphe, un Nuits-Saint-Georges, un Cornas ou un Châteauneuf-du-Pape sans se soucier du producteur est une erreur dont vous ne vous rendrez compte que 10 ou 20 ans plus tard.

4. Essayez les magnums :

Le magnum est un format idéal, le vin conservé dans ce format est supérieur à celui en bouteille, c’est encore plus net sur les Champagnes. Attention un magnum c’est pour boire à 8 et plus, c’est plus cher et plus difficile à ranger, mais c’est aussi superbe sur une table.
On peut trouver des vins de grande garde pas trop chers, pourquoi ne pas miser dans ce cas sur quelques magnums.

5. Ne misez pas uniquement sur les vins rouges :

Vin de garde est souvent associé à vin rouge, mais certains blancs sont tout aussi superbes après 15 ou 20 ans ; j’ai encore sous le coude quelques Chablis et autres Riesling alsaciens 1995 et 2000. Les liquoreux sont également à ne pas négliger : si il me reste très peu de rouges et de blancs 1997 (c’est un millésime compliqué), j’ai encore des liquoreux de Loire, des Sauternes et des Porto vintage 1997 qui vont se garder 50 ans et plus…
Enfin, certains Champagnes peuvent se garder 25 ans, je viens de déguster deux sommets du millésime 1996, dont l’un d’une jeunesse incroyable, qui va tenir encore 10 ans. Un vieux grand champagne c’est émouvant … mais un Champagne de garde ça coûte souvent une blinde, car il faut miser sur quelques marques connues.

6. Ne dépensez pas des fortunes :

Il faut bien parler d’argent. Mettre cher n’est pas la solution, acheter une bouteille de Saint-Emilion que l’on voit dans un James bond à 300€ est une bêtise. Je pense qu’entre 20 et 50€ on peut construire le fond d’une cave anniversaire et, si les moyens le permettent, ajouter quelques bouteilles à plus de 50€ (Bourgognes, Rhône nord, Champagnes..), mais que des signatures, des producteurs talentueux et des vins uniques (pas de placement publicitaire ni de vin hyper marketé).

7. Achetez au bon moment :

Il convient généralement d’acheter à la commercialisation des vins, soit en générale 2 ans après le millésime, (à l’été 2021, certains 2019 sont déjà sortis et beaucoup de 2018 déjà épuisés). Il est toujours possible de trouver une bouteille anniversaire d’un millésime plus ancien, mais il y a une part de risque, car on ne maîtrise pas la conservation. Certains grands amateurs revendent au prix fort sur des sites de ventes aux enchères les vins décevants, même chez des producteurs réputés. Mieux vaut se méfier et se faire conseiller avant d’acheter.
Ne rentrez pas dans le jeu de la spéculation qui se pratique sur certains domaines, le plaisir par rapport au prix d’achat sera rarement au rendez vous. Payer entre 400 et 1000€, un Rayas n’a pas de sens, je goûte régulièrement ce vin et je laisse ces achats aux consommateurs fortunés mais mal conseillés.
L’achat en primeur est recommandé sur les beaux Bordeaux, sans toutefois tomber dans la surenchère des prix qui sont pour beaucoup de crus classés deux à trois fois trop élevés. Il y a quelques valeurs sûres qui n’ont pas augmenté significativement leurs prix depuis 10 ans et qui restent de bons placements plaisir-garde.

8. Achetez à la bonne « source » :`

En conclusion, il faut privilégier l’achat en confiance, je ne peux que vous recommander BeaugrandVins (PUB !), une dizaine de membres achètent en toute confiance de superbes bouteilles pour des anniversaires dans 15 ou 25 ans, ils ne le regretteront pas. Il m’arrive aussi de conseiller par sympathie, sur des achats hors BGV, par exemple en primeurs Bordeaux ou directement aux domaines que je connais bien, voire plus rarement sur des sites des ventes aux enchères lorsque je connais bien le domaine, le vin et le millésime.

Un seul moyen d’ être informé : s’inscrire à la newsletter du cercle Beaugrand Vins => www.beaugrandvins.com

Si vous avez un projet, vous pouvez m’envoyer un message à fabrice@beaugrandvins.com

Reste maintenant à bien conserver ses bouteilles et à les servir dans les bonnes conditions. Vous trouvez sur mon site ou dans mes newsletter des articles et des vidéos sur ces sujets.

Il me reste à vous souhaiter une bonne chasse dans votre constitution d’une cave d’anniversaire.

et à vous incrire à ma newsletter www.beaugrandvins.com

--

--

--

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides de la Tulipe ROugedu, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Fabrice Beaugrand

Fabrice Beaugrand

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides de la Tulipe ROugedu, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

More from Medium

Narratology & Story Structure

Bracketology Update, 3/10/22

Taconic Story/opinion