Languedoc : Mas Combarèla

En très peu de temps ce domaine est devenu, une référence du Languedoc très recherchée, au point que toutes ses cuvées sont maintenant proposées en quantité limité.
Heureusement une allocation est reservée tous les ans aux membres du cercle Beaugrand Vins.

Un domaine ô combien attachant, que je suis depuis son premier millésime !
J’ai rencontré Olivier pour la première fois avant qu’il n’embouteille son premier vin.

Une météorite ou l’histoire d’une reconversion réussie et d’un néo-vigneron qui brûle les étapes pour notre plus grand plaisir.

Le domaine connaît une ascension fulgurante, au point que je suis déjà contingenté sur certaines cuvées, après seulement 3 millésimes.

La genèse

Après avoir lu la BD « les ignorants » [cela germait toutefois depuis quelque temps], Olivier quitte son job de marketeur en 2013 pour reprendre des études œno et viti et réaliser des stages chez quelques références du Languedoc avant de faire le choix judicieux de se fixer en Terrasse-du-Larzac [un des grands terroirs du Languedoc].

En quelques millésimes, ses vins sont déjà parmi les meilleurs de la région, incontestablement dans la roue d’Olivier Jullien ou des Montcalmes.

En 2013, Olivier a plaqué un job de marketeur dans un grand groupe pour le métier de vigneron après avoir lu la BD « les Ignorants » d’Étienne Davodeau.

Il a décidé de quitter sa vie de salarié pour l’aventure de vigneron dans le Languedoc.

Il a repris deux ans d’étude, puis a acheté un domaine dans les Terrasses du Larzac, le Mas Combarèla.

Autant dire que j’attendais avec impatience depuis notre première rencontre de pouvoir goûter son premier millésime.

Pas de baguette magique, 6 ans d’un long parcours :

BIO express

Il commence par passer un BTS Viticulture Oenologie à la réputée « Viti » de Beaune. Il fait ensuite ses classes en apprentissage auprès de François Parent du Domaine A-F Gros, sur les crus de Vosne-Romanée et Pommard, puis auprès de Vincent Goumard du Mas Cal Demoura.
En 2015, après un an de prospection intensive, il achète en Terrasses du Larzac de magnifiques vignes à Arboras et Saint-Jean-de-Fos.

Les Terrasses du Larzac, une appellation qui a le vent en poupe, avec quelques domaines très réputés comme Montcalmes, Mas Jullien ou encore Mas Cal Demoura.

Le domaine : Le Mas Combarèla

Un vignoble de 12 hectares sur des terroirs sélectionnés, intégralement classés AOP Terrasses-du-Larzac, dans l’aire géographique du Languedoc.

Une démarche écologique (on aime), assez classique du vigneron qui veut produire de très bons vins, les vins que l’on préfère chez Beaugrand Vins.

  • Travail soigné à la vigne où sont proscrits les pesticides et la chimie de synthèse
  • Vinification parcellaire avec un minimum d’intrants
  • Approche environnementale respectueuse de la biodiversité
  • Conversion à l’agriculture biologique initiée dès le premier millésime (2016).
  • Une appétence pour les cépages historiques de la région et un véritable talent pour élaborer des cuvées innovantes et de caractère (Cinsault, Carignan, Mourvèdre).
  • Une recherche d’innovation permanente, sa nouvelle cuvée de blanc à base de Chenin en est la dernière illustration.
  • Olivier est un des derniers arrivés et pourtant, il semble avoir déjà un coup d’avance sur de nombreux vignerons bien établis.

LES VINS

Des Si et des Mi Rosé 2021

en quantité très limitée

Note BGV 89/100

Grenache, Cinsault

Tant qu’à boire du rosé autant en prendre un issu d’une viticulture propre sans pesticide (encore trop rare dans les rosés).

Un rosé que l’on peut ouvrir pour l’apéritif et continuer à table, dominé par les fruits rouges et des notes florales très distinguées, avec un beau volume et une finale nette, qui incitent à y revenir. Un rosé sain.

=> Participer à la commande groupée

Terrasses du Larzac Des Si et des Mi rouge 2020 (16€)

Note BGV 90+/100

Des Si et des Mi 2020 libère des arômes assez nobles et précis de cerise noire et de cassis, la bouche est enrobée, sans aspérité, avec un grain de tanins fins et une belle tonicité pour un vin méditerranéen.
Il étonne par sa qualité de fruit et une forme d’élégance qui manque parfois aux vins de la région, qui s’expriment le plus souvent par une charge alcoolique importante. Bien qu’il se déguste déjà très bien, il n’y a pas d’urgence à le consommer.

=> Participer à la commande groupée

Des Si et Des MI — IGP Saint-Guilhem-le-Désert blanc 2018 (17€)

Note BGV 90/100

Les blancs sont de plus en plus réussis dans la région, connue avant tout pour ses rouges. D’un profil différent de ceux de la partie nord de la France, plus gras et volumineux, sans la vivacité d’un vin de Loire ou de Bourgogne, on les sert un rien plus frais, autour de 8-9 degrés. On les apprécie pour leur complexité aromatique, pour leur texture grasse et leur volume en bouche qui en font des vins de gastronomie méditerranéenne et les compagnons d’une multitude de salades estivales.

Ce Si et Mi Blanc est une dominante de Grenache blanc, avec un peu de Carignan blanc (pas courant) et de Vermentino. Il ravira les amateurs de vins sudistes, avec un joli gras et du volume, des arômes bien mûrs de fruits blancs, de melon d’eau et des notes mentholées. Un vin de gastronomie, avec du style, jamais fatigant.

=> Participer à la commande groupée

Les Vieux Mazets 2019 — IGP Saint-Guilhem-le-Désert (19€)

Note BGV 92/100

Un pur Carignan, cépage mal aimé, historique et emblématique de la région, vestige d’une époque où le Languedoc était le pinardier de la France.
Il aurait pu disparaître, sans le courage des pionniers des vins qualitatifs qui ont bien compris qu’en baissant les rendements et avec beaucoup d’attention, ils pouvaient élaborer des vins attachants et profondément languedociens à partir de ce cépage.

Les vieux Mazets étonne par cet ensemble de fruits frais et confiturés et de notes de cacao. La bouche est onctueuse, avec cette vivacité sous-jacente, une légère amertume et des tanins un rien saillants qui signent le Carignan.
Un Carignan très soigné puissant et identitaire.

On peut l’ouvrir dès aujourd’hui après un passage en carafe et en le servant à moins de 16 degrés en période estivale. Ce vin va progresser et gagnera à être attendu deux ans pour être consommé sur les 6–8 années suivantes.

Le 2018 dégusté le mois dernier, a gagné en intensité au cours des 12 derniers mois et continue sa progression. Il n’y a donc pas d’urgence à vider le carton, bien que l’on puisse se faire plaisir dès aujourd’hui.
le 2019 suivra la même progression.

=> Participer à la commande groupée

Le Clos Secret 2020 -IGP Saint-Guilhem-le-Désert (19€)

Note BGV 91+/100

Le Clos secret est un pur Cinsault, un cépage sous-estimé car inconstant dans sa productivité et par conséquent pas très bon pour l’équilibre économique des domaines, au point d’être relégué au rang de cépage complémentaire dans de nombreux décrets d’appellation.

Il peut donner des vins passionnants. Ce cépage est en train de devenir très tendance chez quelques très bons vignerons de la région, qui prennent peu à peu conscience de son potentiel.
Le Cinsault est un grand cépage méditerranéen qui supporte mieux le réchauffement climatique que le Grenache. Plus élégant que le Carignan, il est aussi plus rond, avec des tanins plus fins et des arômes de framboise qui peuvent rappeler un Cabernet Franc.

Ce Clos Secret 2020 présente une couleur d’un rubis brillant assez atypique de la région, mais classique du Cinsault. Le nez signe le cépage avec des arômes frais de fruits rouges, framboise, groseille. La bouche est fine, élégante, ample, sans aspérité, avec une sensation sphérique.
La maturité sudiste est bien présente, mais avec moins de puissance alcoolique.
Un vin étonnant pour la région, une démonstration que le Cinsault est un cépage d’avenir pour des vins moins riches, dans un contexte de réchauffement climatique.

=> Participer à la commande groupée

L’éclat (blanc)— IGP Saint-Guilhem-le-Désert (26€)

Note BGV 92/100

Nouvelle cuvée, 1000 bouteilles produites, uniquement dans la caisse panachée

L’Eclat est une toute nouvelle cuvée, un assemblage original de Carignan blanc à 40 % et de Chenin à 60 %. Olivier recherche de la fraîcheur dans cette cuvée haut de gamme en introduisant le Chenin, un cépage nordiste bien connu en Loire.
Le résultat est un vin passionnant d’une complexité étonnante à l’aération. Il s’articule autour de notes d’agrumes, d’abricots et des touches florales d’une belle pureté. Le volume en bouche, équilibré par une belle fraîcheur, le classe d’entrée dans la catégorie des beaux blancs ambitieux, l’intensité aromatique et très importante.
Il supporte d’être servi un peu plus chaud que les vins blancs du Languedoc habituels (autour de 10 degrés) et gagnera à vieillir quelques années. Je recommande un passage en carafe d’une heure en vin jeune.

=> Participer à la commande groupée

Ode Aux Ignorants Terrasses du Larzac 2019 (22€)

Note BGV 93/100

Assemblage de Syrah, Carignan, Grenache et Cinsault.

Le nez complexe libère des arômes de fruits noirs, comme la mûre, d’épices douces, des touches de cuir et de cachou.

Ode est un vin puissant, dense, concentré, avec un beau velouté, dans la mouvance des grands Languedoc soignés. L’élevage est toujours aussi précis et les notes de chêne neuf plus discrètes que sur les millésimes précédents. Bien que l’ensemble soit déjà harmonieux, la structure tannique de qualité promet une belle évolution de ce vin sur une bonne douzaine d’années.

=> Participer à la commande groupée

Lueurs d’Espar Terrasses du Larzac 2019

70% Mourvèdre, un peu de Carignan,

Cuvée confidentielle, proposée uniquement dans la caisse panachée

Note BGV 94+/100

1 seul muid de 500 litres pour cette nouvelle cuvée (très confidentielle), proposée uniquement dans la caisse panachée, car en quantité trop limitée. Le mourvèdre est un super cépage lorsqu’il est bien maîtrisé, les Bandol et certains vins du Languedoc comme la Valinière de Léon Barral sont de parfaits exemples du niveau très élevé des meilleurs vins de Mourvèdre.

Lueurs d’Espart, produit à partir de rendements ridiculement faibles d’une dizaine d’hectolitres à l’hectar, s’exprime avec beaucoup de franchise et présente ce côté ténébreux qui signe le Mourvèdre. C’est un ensemble de myrtilles fraîches et de poudre de cacao. Ce vin est structuré, avec une trame tannique bien enveloppée, les arômes se développent en bouche avec beaucoup d’intensité. Le grand vin est assez évident. Plus aimable qu’un Bandol jeune, plus passionnant que beaucoup de crus classés du Médoc.

Le potentiel d’évolution est évident et devrait permettre à ce vin de monter au moins d’une marche d’ici 5 ans. Le problème avec les 700 bouteilles de cette cuvée rare réside dans le difficle choix de les ouvrir ou de les garder.

=> Participer à la commande groupée

Panaché Prémium 6 bouteilles de Mas Combarèla

  • 2 Lueurs d’Espar, Terrasses du Larzac 2019
  • 2 Ode aux Ignorants, Terrasses du Larzac 2019
  • 2 L’éclat (blanc) — IGP Saint-Guilhem-le-Désert 2020

=> Participer à la commande groupée

La date limite pour participer à cette commande groupée est mardi 17 mai 2022.

Retraits, livraisons en région parisienne par mes soins et expédition par UPS dans toute la France et les pays frontaliers à partir de mi juin

Une question : 0610850198

Unlisted

--

--

--

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides de la Tulipe ROugedu, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Fabrice Beaugrand

Fabrice Beaugrand

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides de la Tulipe ROugedu, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins