Des chemins de Compostelle à la Cité des Papes

Voyage à la découverte des vins du Grand Sud en 12 bouteilles

En cette période de « mobilité réduite », voici une caisse panachée de 12 vins qui nous fait traverser le Grand Sud, du Sud-Ouest au Rhône-Sud en passant par le nord du Languedoc.

Elle nous emmène dans trois domaines, le Mas Combarèla, vieille connaissance du cercle Beaugrand Vins et deux « nouveaux », une star de Châteauneuf-du-Pape et une future star de Cahors.

Avec des vins à ouvrir de suite ou à garder quelques années.

Image for post
Image for post

Le grand Sud

Première étape, Cahors dans le Lot, une région que je connais très bien pour y avoir dégusté pendant 5 ans ses vins pour un célèbre guide de vins de France.

Le Clos d’Audhuy de Benoit Aymard est un domaine récent dont les vins sortent régulièrement dans le peloton de tête dans mes dégustations à l’aveugle à Cahors.

Image for post
Image for post

Benoit incarne le renouveau de cette appellation. Après un DNO à l’ENSAT de Toulouse, il a fait, comme beaucoup de jeunes diplômés, ses classes chez quelques producteurs célèbres de la région avant de s’installer à son compte sur le domaine de son Grand Père. Il coche toutes les cases de cette nouvelle génération de vignerons éduqués, talentueux, sensibles et courageux.

Image for post
Image for post

Pour découvrir la nouvelle vague de Cahors et en finir avec les a priori sur Cahors qui ne produirait que des vins rustiques ou trop boisés.

4 vins

Image for post
Image for post

1. Cahors Clos d’Audhuy 2018
Un cahors nouvelle vague, plus proche d’une belle Syrah ou d’un Cabernet Franc de Loire que d’un vin de Bordeaux qui a longtemps été le modèle à suivre à Cahors.
Le nez est complexe, un mélange d’arômes de myrtilles et de violette avec des touches de cacao.
La bouche est pulpeuse, avec une trame tannique très enrobée et une finale sur des baies sauvages très savoureuse. Un vin puissant mais sans aspérité, ce qui lui permet de se goûter jeune.

2. Cahors « les Polissons » 2019
Du pur Malbec, on ne peut pas s’y tromper, avec des arômes cacaotés, de fruits noirs et des touches de violette.
La bouche est suave, avec du volume et des tanins discrets, le lien de parenté avec le grand frère du Clos d’Audhui est évident. Plus précoce, plus coulant, mais tout aussi représentatif de la nouvelle direction de Cahors.

3. IGP Côtes du lot « Sauvignonne » 2019 est un sauvignon tout à fait original pour la région, moins superficiel et exubérant que ce qui s’y produit souvent.
Ce vin libère des arômes floraux et de pêche de vigne, il est sec et vif et ne peut renier ses origines. Il possède suffisamment de gras pour équilibrer l’ensemble.

4. Le rosé de Malbec IGP Côtes du Lot « les Polissons » 2019 est un modèle de rosé acidulé, avec des arômes précis de framboise et de grenadine. Bien que l’on soit en automne, ce rosé possède la présence et la persistance permettant de le consommer en cette saison. On est loin du rosé piscine à servir bien frais. Il ravira les amateurs et pourrait surprendre les réfractaires.

=> Participer à la commande groupée

Après Cahors, cap à l’est pour Saint-Guilhem-le-Désert au nord du Languedoc.

On fait escale au Mas Combarèla chez Olivier Faucon, dont les vins sont bien connus des habitués du cercle Beaugrand Vins,

Lire l’article sur le Mas Combarèla

Image for post
Image for post

4 vins

Image for post
Image for post

1. « les Vieux Mazets » 2018 (IGP Saint-Guilhem-le-Désert), un pur Carignan, cépage mal aimé, historique et emblématique de la région, vestige d’une époque où le Languedoc était le pinardier de la France. Il aurait pu disparaître, sans le courage des pionniers des vins qualitatifs qui ont bien compris qu’en baissant les rendements et avec beaucoup d’attention, ils pouvaient élaborer des vins attachants et profondément languedociens à partir de ce cépage. Le résultat est un vin puissant, authentique dans sa rusticité.

2. Le Clos Secret 2018 (IGP Saint-Guilhem-le-Désert) est un pur Cinsault, un cépage sous-estimé car inconsistant dans sa productivité et donc pas très bon pour l’équilibre économique des domaines. Il n’a jamais été l’ami des banquiers, au point d’être relégué au rang de cépage complémentaire dans de nombreux décrets d’appellation, uniquement pour des raisons économiques.
Entre les mains de bons vignerons, il peut donner des vins passionnants. Ce cépage est en train de devenir très tendance chez les meilleurs vignerons de la région qui prennent peu à peu conscience de son potentiel et sont en train de découvrir qu’ils tiennent, avec le Cinsault, un véritable grand cépage méditerranéen qui supporte mieux le réchauffement climatique que le Grenache. Plus élégant que le Carignan, il est aussi plus rond, avec des tanins plus fins et une aromatique autour de la framboise qui peut rappeler un Cabernet Franc.

3. Le Languedoc “Des Si et des Mi” rouge 2019 est un assemblage classique de Grenache, Syrah, Carignan et Mourvèdre. Il nous rappelle combien 2019 a été une année hors norme en France, avec des pointes à 45 degrés au début de l’été. Ce vin puissant et riche, typiquement méditerranéen, sera parfait en ce milieu d’automne, surtout si la température baisse.

4. L’IGP Saint-Guilhem-le-Désert “Des Si et Des MI” blanc 2018 à base de Grenache blanc ravira les amateurs de vins sudistes, avec un joli gras et du volume, un vin de gastronomie, avec du style, sans jamais être fatigant.

=> Participer à la commande groupée

On continue vers l’Est, direction Châteauneuf-du-Pape,

pour s’arrêter au Clos du Caillou. J’aime beaucoup les Châteauneuf-du-Pape de la famille Vacheron qui fait partie des tous meilleurs, mais je trouve les prix trop élevés. Leurs côtes du Rhône, en revanche, sont de supers affaires : pour un quart du prix des Châteauneuf on a de très beaux vins du Rhône sud.

Image for post
Image for post

Un domaine à la viticulture exemplaire, qui décline une large gamme dont tous les vins ont beaucoup de style.

4 vins (3 rouges et un blanc)

Image for post
Image for post

1. Le Côtes-du-Rhône « le caillou » rouge 2019, issu d’un superbe millésime, à dominante de Grenache et élevé en cuve béton, il offre une aromatique de Grenache dominée par des arômes de cerises bien mûres, de réglisse et d’anis. Sans aspérité, tout en rondeur, on profitera de ce vin tout de suite et pendant 2 ans.

2. Le Côtes-du-Rhône « Le caillou » blanc 2019 à dominante de Viognier et de Clairette est représentatif des bons vins sudistes, avec des arômes séduisants de fleur et d’agrume. D’une belle rondeur, il conserve une vivacité rafraichissante.

3. Le Côtes-du-Rhône « Le Bouquet des Garrigues » 2018 est issu de superbes parcelles en bordure de l’aire d’appellation de Châteauneuf, un vrai vin de terroir, au nez très séduisant qui libère des notes de fraises écrasées, marqueur des plus beaux vins de la région, et des notes sanguines et de poivre. Onctueux sans sombrer dans le capiteux, il reste très équilibré. Il démontre une nouvelle fois la qualité de ce terroir qui aurait pu être rattaché à l’aire de Châteauneuf du pape.

4. La surprise du domaine, le Côtes-du-Rhone nature sans soufre « Esprit Nature » 2019. Comme souvent avec les vins natures réussis, il offre un fruité explosif, un cocktail d’arômes de fraises des bois, de framboises et de fruits noirs. La bouche paraît plus fraîche que les cuvées classiques de Côtes-du-Rhône, concentrée, avec une belle suavité. Le domaine maîtrise parfaitement les vinifications et les élevages sans soufre. Une introduction au vin sans soufre qu’il faut soutenir.

=> Participer à la commande groupée

fin de l’offre lundi 23 novembre soir.

Livraison à partir du vendredi 27 et semaine suivante directement chez vous par UPS (pas de retrait)

Written by

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Dégustateur du guide Bettane & Desseauve, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store