Clos Constantin en Terrasses du du Larzac

Aussitôt goûté, aussitôt dans la sélection Beaugrand Vins

=> CLIQUER POUR ACCÉDER À LA COMMANDE GROUPÉE

En commande groupée jusqu’au Lundi 22 novembre
Retraits à Rueil-Malmaison où livraisons en région parisienne par mes soins et expédition par UPS dans toute la France à partir de début décembre.

En général, je goûte plusieurs millésimes et cuvées d’un même domaine avant de le faire entrer dans la sélection exigeante Beaugrand Vins. Il m’arrive toutefois de faire exception à cette règle.

Mes collègues dégustateurs de la Tulipe Rouge m’ont parlé il y a quelques mois d’une nouvelle pépite en Languedoc, plus précisément en Terrasses du Larzac, appellation qui semble avoir pris le relais du Pic Saint-Loup pour ce qui est du dynamisme et de l’émergence de nouveaux talents.

J’ai enfin réussi à goûter les vins du Clos Constantin il y a quelques semaines. La production et la disponibilité sont très faibles. Un seul vin dans cette offre, je pense proposer les autres cuvées en 2022.

C’est clairement du très haut niveau, des vins très attachants (en rouge comme en blanc), avec beaucoup de personnalité et de classe et des prix très doux. Moderne, par un soin et une qualité de fruit qui surpassentl’écrasante majorité de ce que je goûte dans la région.

Mes échanges avec Samuel m’ont rapidement confirmé que ce n’est pas un hasard si ses vins m’ont autant séduit.

En quelques mots :

Le clos Constantin est né de l’association de deux hommes, Pierre, qui après avoir travaillé chez Boxler en Alsace et en Sonoma a pu reprendre les vignes de son oncle, et Samuel, ancien sommelier chez Lavinia.

Quelques points notoires qui contribuent à la qualité de ce que j’ai goûté.

  • Leur viticulture est attentive et en BIO dès le premier millésime.

- Une restructuration du vignoble, afin d’avoir les cépages les plus adaptés à chaque terroir. Les cépages rouges sont issus en priorité des terroirs les plus frais. Pierre et Samuel ont compris que l’enjeu des décennies à venir sera de gérer des raisins de plus en plus exposés au réchauffement climatique.

  • La qualité des raisins produits et les vendanges manuelles méticuleuses permettent l’usage de vendanges entières : on conserve une partie des rafles les plus mûres avec les raisins lors de la fermentation, on gagne ainsi un demi-degré d’alcool en moins, en complexité et en fraîcheur aromatique.
  • Les fermentations se font grâce aux levures indigènes (la transformation du sucre en alcool se fait grâce à des levures locales propres aux chais ou aux vignes et non par ajout de levures industrielles, on obtient ainsi des vins plus identitaires et moins standardisés, c’est un des secrets des grands vins), il est beaucoup plus facile d’utiliser des levures industrielles pour créer un goût et standardiser les vins, il est difficile aujourd’hui de connaître la proportion des vins qui sont faits avec des levures industrielles, mais il fort à parier que c’est une forte majorité, les vignerons qui travaillent en levures indigènes le revendiquant rapidement.
  • On est plus sur de l’infusion que sur de l’extraction, les élevages sur mesure se font en cuves béton, en œufs ou en barriques selon les cuvées, les cépages et le profil de vin recherché.

Pierre est fan de Syrah et Samuel est amoureux de Grenache.

Ils ont clairement des maîtres et des influences que je cautionne totalement. On voit de nombreuses bouteilles de Jean-Luc Jamet et d’Emmanuel Reynaud dans leurs dégustations, mes deux références absolues en Rhône Nord et Sud, en Syrah et Grenache.

Les meilleurs vignerons sont tous des fous de vin, cela peut paraître une évidence, mais ils sont une minorité. Je croise aussi beaucoup de producteurs qui ne sont pas passionnés par le produit, sans véritable vision, ambition et cela se retrouve dans la banalité de leur production.

Je développerai cet article dans les mois à venir.

LES VINS

Clos Constantin Euziéra Terrasses du Larzac 2020 (16€)

Note BGV 92+/100

Le nez évoque le grenache, avec des arômes d’une grande pureté, c’est un coulis de fruits, fraise écrasée, cassis frais (marqueur des Terrasses du Larzac) et d’amande.

L’entrée en bouche est très suave, le vin s’installe et occupe toute la bouche et termine en fanfare sur un fruité très frais. Ce terroir du Languedoc relativement frais grâce à l’altitude des vignes, permet au vin de conserver cette vivacité qui les rend si digestes. J’aime le côté direct du grenache dans un style infusé. A titre de comparaison, on est dans la lignée des Cairannes de Marcel Richaud (en particulier le 2019). Le prix, comme souvent pour un jeune domaine, ne reflète pas (encore) le travail et la qualité des vins.

=> CLIQUER POUR ACCÉDER À LA COMMANDE GROUPÉE

En commande groupée jusqu’au Lundi 22 novembre
Retraits à Rueil-Malmaison où livraisons en région parisienne par mes soins et expédition par UPS dans toute la France à partir de début décembre.

Clos Constantin Strate 2020 blancs (Pas d’offre pour le moment)

Note BGV 91+/100

Comme pour le rouge, ce qui séduit dans un premier temps, c’est la qualité de fruits des arômes qui émerge du verre. On peut mesurer tout le soin, à la vigne et durant les vinification et élevage pour enfermer en bouteille un tel vin.

Des arômes d’abricot et de pêche dominent le nez, la bouche est ronde, compacte, dense, séveuse, concentrée. La gourmandise du nez est bien restituée en bouche, avec un gras tapissant. La finale sur le pain d’épice évolue sur des notes mentholées à l’aération.

Beau style soigné de Blanc du Languedoc.

Bientôt dans une offre Beaugrand Vins

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides de la Tulipe ROugedu, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides de la Tulipe ROugedu, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins