Château des Jacques à Moulin à Vent

J’ai toujours classé les vins du Château des Jacques, dans une catégorie à part du Beaujolais. La similitude avec les vins de la Côte de Nuits en Bourgogne à toujours été saisissante.

Une récente dégustation m’a convaincu de les proposer en commande groupée au cercle Beaugrand Vins.

Le Moulin à vent le Clos du grand Carquelin 2018 est une de mes grosses émotions des derniers mois.

Une réussite qui illustre le bond qualitatif du domaine sous la direction de Cyril Chirouze, un des meilleurs vins jeunes du domaine que j’ai goûtés. Un grand vin tout simplement.

Je vous parle souvent des vignerons du Beaujolais qui s’inspirent de la Bourgogne, ici on est dans un chemin inverse, il s’agit d’un vigneron sous influence bourguignonne qui fait du Beaujolais,

Cyril Chirouze ingénieur viticulture et œnologue, a commencé sa carrière chez Dominique Piron à Morgon, avant de vinifier quelques grands crus de Gevrey-Chambertin au Chateau de Marsannay, au début des années 2010. Il a pris ensuite la direction du château des Jacques en 2015, qu’il a transformé en passant progressivement en culture biologique, en rénovant la cuverie, en replantant, en allongeant les élevages et les macérations. Il a introduit une précision méticuleuse à la vigne et aux chais. 2018 est peut-être le premier résultat très probant de cette recherche d’excellence.

Il vient d’ être débauché pour prendre la direction du Clos Rougeard à Saumur, un des fleurons du vignoble français, le rêve de nombreux vignerons. Difficile de trouver mieux comme reconnaissance de son talent.

Bien que l’on trouve assez facilement les cuvées génériques de Moulin à vent et de Morgon du Château des Jacques, les parcellaires sont plus rares, ils ont plus de mal à les lâcher au Château (- :

Ce Clos du grand Carquelin 2018, à une très forte connotation bourguignonne et illustre parfaitement une des qualités assez uniques du Gamay, d’être très bon dès le plus jeune âge, avec un potentiel de vieillissement de 15 à 20 ans.

Il se situe en contrebas du fameux moulin et s’il y avait une hiérarchie à la bourguignonne à Moulin à Vent, Cette parcelle serait classée en tête de cuvée.

Cette identification a d’ailleurs existé dans le Beaujolais au XIXème siècle. En 1869, une première classification officielle identifiait 7 « premières classes » sur 69 lieux dits à Moulin à Vent (la plus large proportion du Beaujolais).
Les lieux dits suivants représentaient les plus qualitatifs de la région : les Vérillats, La Rochelle, aux Caves, le Moulin-à-Vent, Rochegrès, Carquelin et les Thorins et auraient été classés, dans un modèle bourguignon, en premier ou grands crus.

À la différence de leur voisin bourguignon, cette hiérarchie n’a pas été retenue au moment de la création de l’appellation Moulin à Vent en 1936.

Anecdote : en 1932, Henri Mommessin, négociant du Beaujolais voulait acheter aux enchères une parcelle de Moulin à vent, le prix ayant dépassé son budget, il a acheté Clos de Tart [grand cru bourguignon qui vient d’être racheté une fortune par François Pinault] proposé dans la même vente.
Jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, les bouteilles de Moulin-à-Vent se vendaient le même prix que les premiers crus de Vosne-Romanée.

Château des Jacques, Clos du grand Carquelin Moulin à Vent (28 €)

Note BGV 93–94/100

L’intensité, la distinction et la complexité aromatique sont remarquables et rares pour un vin aussi jeune, elles introduisent un vin qui se livre aujourd’hui sans retenue.
Le nez évoque de manière troublante un grand Gevrey-Chambertin par des notes de petits fruits rouges, de ronce, de pivoine, complétées de fines notes de chênes.
On perçoit la noble origine des barriques issues des meilleures forêts françaises (Nivernais, Limousin et Allier).

La bouche est au diapason, un équilibre entre un soyeux de texture et une structure autour de tanins très fins. Bien que 2018 soit un millésime solaire, le clos conserve une fraîcheur étonnante. On perçoit une profondeur, une race et une élégance de très grand terroir qui s’imposent comme une évidence.

Je ne pensais pas que l’on puisse s’approcher autant du style des grands bourgognes avec un Moulin à vent aussi jeune.
Pour les amateurs de grands Gevrey — Chambertin.

Bien qu’assez irrésistible jeune, ce vin possède un potentiel de garde de 15 à 20 ans, dans la lignée des grands millésimes : 2015, 2009, 2005 et 1999.

=> CLIQUER POUR ACCÉDER À LA COMMANDE GROUPÉE

Magnum Château des Jacques, Clos du grand Carquelin Moulin à Vent (57€)

Note BGV 94+/100

En magnum, c’est encore meilleur !

=> CLIQUER POUR ACCÉDER À LA COMMANDE GROUPÉE

En commande groupée jusqu’au mercredi 30 novembre
En retrait et en livraison à partir du 9 décembre.

  • Retrait à mon domicile à Rueil-Malmaison à des horaires assez souples, la semaine et le week-end à partir du 9 décembre
  • Livraison par mes soins sur Paris et petite couronne à partir du 9 décembre
  • Livraison en France et étranger en carton spécial vin par UPS à partir du 9 décembre

Unlisted

--

--

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides des vins de la Tulipe Rouge, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

Love podcasts or audiobooks? Learn on the go with our new app.

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store
Fabrice Beaugrand

Fabrice Beaugrand

158 Followers

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Co-fondateur des guides des vins de la Tulipe Rouge, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins