Bourgogne : Pouilly-Fuissé Eric Forest

Quand tu ne peux accéder au maître Jedi, adresse toi au Padawan

Nouveauté au domaine : Le premier millésime d’un Mâcon Pierreclos.

Image for post

Citation Jedi “Les étiquettes tu oublieras, tes papilles tu laisseras parler”.

Depuis longtemps, je me fournis chez les meilleurs producteurs du mâconnais, dont certaines cuvées rivalisent avec leurs homologues de la côte de Beaune, pour une fraction du prix.

=> PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

La date limite pour participer à cette commande groupée est Mardi 23 Février.
Retraits, livraisons en région parisienne par mes soins et expédition par UPS dans toute la France et les pays frontaliers à partir de la semaine du 1 mars.

Image for post

Je n’hésite pas à aligner mes favoris face aux meilleurs Meursault, Puligny-Montrachet et autres grands Chablis lors de mes dégustations de prestige.

Image for post

Les meilleurs terroirs de Pouilly-Fuissé, il suffit de s’y promener pour s’en convaincre, n’ont rien à envier à leurs voisins du nord.

Par bonheur, les grands acheteurs étrangers qui tirent le prix des bourgognes vers le haut se concentrent sur les vins de la côte de Beaune, ce qui nous laisse encore un peu de répit pour nos caves.

Si vous voulez savoir pourquoi j’ai changé ma stratégie d’achat en bourgogne blanc pour ma cave personnelle jetez un coup d’oeil ici =>Bourgogne blanc stratégie

Pouilly-Fuissé vient d’obtenir la reconnaissance de ses meilleurs parcelles puisque les Crays et quelques autres lieux-dits viennent d’être promus 1er cru, une première dans la région.

PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

Image for post

J’adore les chardonnays de Jean Marie Guffens en Pouilly-Fuissé,
un des meilleurs domaines de Bourgogne (note maximale chez B&D et RVF) et meilleur vivificateur de chardonnay au monde (dixit Robert Parker).
Mais ces vins sont trop chers pour la sélection Beaugrand Vins.

=> Ne pouvant pas proposer le maître Jedi, je suis allé chercher le Padawan : Éric Forest

Image for post

Éric reprend le domaine de son grand-père en 1999 à 24 ans (2 hectares au départ), et il se forme chez Jean-Marie Guffens pendant 2 ans (JMG a commencé à « toucher » au vin à la fin des années 70, chez le grand-père d’Éric ; la boucle est bouclée).

Le domaine compte aujourd’hui 7,5 hectares (environ 40.000 bouteilles) de Mâcon, Saint-Veran et Pouilly-Fuissé, en coteaux, cultivés et vendangés à la main, sous influence de la biodynamie. Eric suit de près les calendriers lunaires pour son emploi du temps de vigneron.

Le labour des vignes, plutôt que l’usage de produits chimiques permet l’enracinement profond des vignes. Elles réagissent ainsi beaucoup mieux aux épisodes de fortes chaleurs des derniers millésimes. Des choix stratégiques qui s’avèrent gagnants sur le long terme.

Image for post

Un patrimoine de vieilles vignes comme je les aime, la plus jeune date de 1966.
Ces vins ont été absents du marché français jusqu’au début des années 2010, le domaine était alors intégralement tourné vers l’export.

Il est en effet difficile, pour un vigneron à la tête d’un domaine familial de petite taille, d’être à la fois à la vigne, dans les chais et de développer un réseau commercial de clients particuliers.

Ce qui explique que les vins d’Éric sont rares. Les amateurs du cercle Beaugrand Vins l’ont bien compris et l’engouement pour ses vins ne fléchit pas.

En conclusion : un domaine artisanal, des vins rares cousus main par un orfèvre de la région.

La nouveauté 2021, c’est le premier millésime d’un Macon Pierreclos “Clos des Charmes” 2019, un vin qui va alimenter les discussions et dégustations d’experts, qui ne manqueront pas de le comparer à la cuvée de Macon Pierreclos “en Chavigne” du mentor d’Éric, Jean-Marie Guffens, un des plus grands producteurs de Chardonnay au monde.

Les vins :

Image for post

Ses crédos : trame acide, élégance, le moins possible de manipulation, mise en bouteille par gravité, pas ou peu de filtration, travail en barrique, mais pas que de la barrique neuve.

De beaux fûts de chez François frères (un des tonneliers les plus cotés de Bourgogne) étaient en cours de nettoyage quand je suis passé au domaine.

Eric est passé maître dans la gestion des millésimes solaires (comme 2018), l’écart entre ses vins et ceux des autres vignerons se creusent dans ce type de millésime hors normes. Le talent, le savoir-faire et la taille du domaine permettent la réactivité et la précision nécéssaire.

Image for post

Le millésime 2019

2019, encore un millésime chaud et sec, à forte maturité, qui donne
des raisins sains à la vendange.

Comme 2018, ce millésime très chaud démontre le talent d’Éric, qui après 20 millésimes progresse encore. Il est passé maître dans la gestion des millésimes chauds. Sa culture saine, des opérations généralement mécanisées (on ne parle même pas de chimie) sont ici réalisées par la main du vigneron pour une plus grande précision (ébourgeonnage au sécateur).

Son patrimoine de vieilles vignes, le choix de vendanges vertes en juin, lui ont permis de réussir un grand millésime, ce qui n’est pas le cas partout dans la région.

Les 2019 comme les 2018 se goûteront bien jeunes, c’est devenu une constante, avec un vrai potentiel de garde. Il faudra juste être capable d’en garder quelques bouteilles après les avoir goûtés et résister à la tentation.

Le profil des vins est comme toujours dominé au niveau aromatique par des notes d’agrumes, finement boisées à la manière des grands domaines de la Côte de Beaune, avec cette touche minérale caractéristique. Riches, gras, concentrés et parfaitement équilibrés, avec des finales longues et salines, des vins pleins d’énergie qui signent les grands terroirs encore trop méconnus du Maconnais.

=> PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

Qu’est ce que l’on goûte

Saint-Véran “la renommée” 2019 (25€),

Note BGV 92/100

Image for post

Cette parcelle appelée historiquement « Côte-Rôtie », vient d’être renommée « la Renommée », pour satisfaire des vignerons de Côte-Rôtie en Rhône nord, désireux de protéger le nom de leur appellation de toute confusion.

Je goûte rarement des Saint-Véran émouvants, c’est donc la première fois que je propose cette appellation. Ce vin m’a fait changer d’avis, des vignes de 50 ans, sur des coteaux d’inclinaison assez impressionnante, le travail des ces vignes est l’un des plus difficiles et éprouvants de la région. Le résultat est à la hauteur de mes attentes.

Image for post

Ce vin porte la signature du domaine avec des arômes d’agrumes confits, d’amandes, opulent, concentré et tendu, il termine sur des notes précises et gourmandes d’agrumes. Beaucoup plus ambitieux que les standards de l’appellation.

Pour ceux qui privilégient le vin dans le verre à l’étiquette sur la bouteille.

=> PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

Eric Forest Mâcon-Vergisson “sur la Roche” 2019 (24€)

Note BGV 92/100

Image for post

Tout simplement mon meilleur rapport prix plaisir de la région.

Un vrai beau bourgogne, authentique. Une bouteille que j’ouvre régulièrement quand je veux assurer.

Le Macon-Vergisson issu de vignes en coteau est éblouissant.

Densité de matière qui donne cette impression de présence unique, maturité du fruit qui le rend si attractif. On oscille entre fruits blanc, note exotique, et sensation de minéralité qui signe le grand vin.

Comme souvent sur ces vins salins et digestes, une gorgée avalée appelle la suivante.

le vin le plus ciselé du domaine (tout est relatif).

On peut le consommer jeune mais il gagne et se bonifie sur 5 à 8 ans facilement.

=> PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

Eric Forest Mâcon-Pierreclos “Clos des Charmes” 2019 (28€)

Note BGV 93+/100

Image for post

C’est la nouveauté de 2021. Ce vin est issu d’un clos qu’Éric a obtenu en fermage, la reconnaissance de son travail lui permet maintenant de se voir proposer de superbes parcelles dans la région.
D’un point de vue économique, les propriétaires voient en lui le vigneron idéal pour exploiter leur patrimoine. Les vins seront très bons et se vendront facilement.

Cette parcelle est exposée plein sud sur coteau très pentu et est composée d’une majorité de vieilles vignes de 90 ans et de quelques rangs plus jeunes d’une trentaine d’années. Les rendements sont ridicules, 11hl/ha en 2019, soit 1/4 des rendements autorisés sur le grand cru Montrachet. Des rendements faibles sont souvent synonymes de concentration et de grands vins.

Un terroir de marnes avec un rocher calcaire affleurant et probablement l’âge des vignes permettent d’obtenir un vin puissant, concentré et doté d’une vivacité étonnante comparable à celle du Mâcon Vergisson.
Cet équilibre entre puissance, concentration, texture et fraîcheur est la signature des meilleurs bourgognes blancs.

On retrouve dans cette cuvée les marqueurs du domaine, un fruité précis, des notes de fruits exotiques finement boisées (il y a 30 % de fûts neufs) et une minéralité sous-jacente. L’élevage allongé de 4 mois par rapport au Macon Vergisson a permis d’affiner encore la texture.

Dans tous lescas, ce vin sera bu trop tôt, il possède un vrai potentiel d’évolution sur une dizaine d’années voire plus.

On est clairement ici en présence d’un sérieux client pour les amateurs de grand chardonnay, hors des standards de la région.

=> PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

Eric Forest, Pouilly Fuissé “Les Crays” 2019 (36€)

Note BGV 95/100

Image for post

Le Pouilly-Fuissé Les Crays est issu d’un terroir d’éboulis calcaires sur marnes bleues. Ce coteau en altitude et au pied de la roche de Vergisson est très lumineux et protégé du vent du nord frais.

Image for post

Il produit des vins gras à la minéralité ciselée et révélant de riches et multiples arômes d’agrumes.
Cette cuvée est récoltée sur plusieurs parcelles plantées entre 1930 et 1966.

Une des plus belles parcelles de l’appellation Pouilly-Fuissé qui vient d’être classée premier cru, une première dans la région.

À la dégustation, le vin est mûr, doté d’arômes d’agrumes. L’élevage en barrique est parfaitement intégré, sur les terroirs calcaires, ces vins présentent une minéralité propre aux grands terroirs.

Clairement dans la lignée des vins de Jean-Marie Guffens, les élevages en barriques neuves sont un peu moins perceptibles que chez son illustre mentor.

Bel équilibre en alcool dans ce millésime très chaud, la maîtrise des rendements était cruciale et les vendanges vertes de juin ont permis d’obtenir des raisins parfaits (car les pieds n’etaient pas trop chargés) après un été très chaud.

Super chardonnay de terroir qui rivalise avec des grandes cuvées de la côte de Beaune.

Le choix de la raison pour celui qui aime les grands chardonnay et qui ne veut pas mettre 50–100€ dans une cuvée dispendieuse de la côte de Beaune.

=> PARTICIPER À LA COMMANDE GROUPÉE

La date limite pour participer à cette commande groupée est Mardi 23 Février.
Retraits, livraisons en région parisienne par mes soins et expédition par UPS dans toute la France et les pays frontaliers à partir de la semaine du 1 mars.

Fondateur du cercle Beaugrand Vins, www.beaugrandvins.com. Dégustateur du guide Bettane & Desseauve, animateur clubs d’œnologie. #vin #vins

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store